Hygiène dentaire


L'infection parodontale due au tartre peut provoquer bien plus que la mauvaise haleine ou la perte des dents. Elle peut avoir des répercussions sur le cœur, les reins et le foie.

Certains chiens, en particulier dans les petites races, sont prédisposés au dépôt de tartre sur les dents par la composition de leur salive et la disposition des dents. C'est par des bactéries qui ne sont pas éliminées par le brossage que la plaque dentaire est produite. Cette plaque est à son tour minéralisée par des sels minéraux dans la salive et c'est ainsi que le tartre se forme sur les dents de votre chien ou chat.

Quand la prévention (brossage, nourriture adaptée, lamelles à mâcher) n'a pas pu empêcher le dépôt de tartre, il faut procéder à un détartrage. Cette intervention se déroule sous anesthésie générale et requiert la mise en place indispensable d'une sonde endotrachéale afin de prévenir le reflux de débris fortement infectés dans les voies respiratoires.

La première étape consiste à enlever les grosses accumulations à l'aide d'un davier. Quand les lésions sont trop importantes, la dent est extraite. Ensuite, c'est avec un détartreur à ultrasons qu'un détartrage supra-gingival est effectué. L'insert qui est en déplacement constant doit être refroidi par irrigation abondante pour ne pas abîmer l'émail de la dent.

Enfin, l'étape finale est le polissage. Cette opération, souvent négligée, permet d'obtenir une surface dentaire lisse et donc moins réceptive à l'adhésion de tartre. Un contre-angle équipé d'une cupule est enduit d'une pâte contenant un agent de polissage et de désinfection. L'intervention est finalisée par une irrigation douce qui permet de rincer la bouche en éliminant tous les débris.

Pour un rendez-vous ou toute information complémentaire sur nos prestations, n’hésitez pas à nous contacter.