Hygiène dentaire

L'infection parodontale due au tartre peut provoquer bien plus que la mauvaise haleine ou la perte des dents. Elle peut avoir des répercussions sur le cœur, les reins et le foie.

Quand la prévention (brossage, nourriture adaptée, lamelles à mâcher) n'a pas pu empêcher le dépôt de tartre, il faut procéder à un détartrage. Cette intervention se déroule sous anesthésie générale et requiert la mise en place indispensable d'une sonde d’intubation endotrachéale afin de prévenir le reflux de débris fortement infectés dans les voies respiratoires. Votre vétérinaire prendra également soin de se protéger à l'aide d'un masque et de lunettes protectrices.

La première étape consiste à enlever les grosses accumulations à l'aide d'un davier. Quand les lésions sont trop importantes, la dent est extraite. Ensuite c'est avec un détartreur à ultrasons que votre vétérinaire va effectuer un détartrage supra-gingival. L'insert qui est en déplacement constant doit être refroidi par irrigation abondante pour ne pas abimer l'émail de la dent.

Enfin, l'étape finale est le polissage. Cette opération, souvent négligée, permet d'obtenir une surface dentaire lisse et donc moins réceptive à l'adhésion dentaire. Un contre-angle, équipé d'une cupule est enduit d'une pâte contenant un agent de polissage et de désinfection. L'intervention est finalisée par une irrigation douce qui permet de rincer la bouche en éliminant tous les débris.

Sans mesure de prévention, l'état de l'animal s'aggravera à nouveau rapidement. Après une période approximative de six mois, la situation sera au moins aussi détériorée qu'avant le détartrage.

Pour un rendez-vous ou toute information complémentaire sur nos prestations, n’hésitez pas à nous contacter.