Vaccins

Jusqu'à l'âge de 8 à 12 semaines, les chatons sont protégés par les anticorps reçus de leur mère. Après cette période, il est important d'obtenir une nouvelle protection en vaccinant votre chat.

Lors de la vaccination, un agent pathogène affaibli est injecté à votre animal. Cela garantit le développement d'une immunité contre cette maladie. Si votre chat contracte plus tard cette maladie, il n’aura pratiquement aucun symptôme. Son système immunitaire reconnaîtra la maladie et votre chat sera protégé contre cet agent pathogène.

Le typhus (ou panleucopénie)

Maladie du chat

Cette maladie très contagieuse se caractérise par des vomissements et une diarrhée et a une évolution fatale chez 90% des chatons. Le typhus du chat est causé par le virus de la panleucopénie. Le chat peut être infecté par le nez (inhalation) ou par le tractus gastro-intestinal (ingestion). Le virus est présent dans toutes les sécrétions du chat (salive, vomissure, larmes, selles). Le chat peut aussi être infecté par contact indirect. Cela se produit, par exemple, parce que le chat entre en contact avec des objets contaminés tels que: bols de nourriture, panier de transport, sol, bac à litière et vêtements. Mais les puces peuvent aussi transmettre le virus. Le problème est que le virus peut rester longtemps dans l’environnement et qu’il est très résistant à la plupart des désinfectants. Heureusement cette maladie devient moins courante grâce aux vaccins.

La chlamydiose féline

Chlamydiose

La chlamydiose chez le chat est une infection des yeux causée par la bactérie Chlamydophila felis. Cette maladie est présente dans le monde entier. Les êtres humains peuvent aussi être infectés mais la probabilité est très faible. La maladie est très contagieuse d'un chat à l'autre et se manifeste à tout âge. Les jeunes chats et chatons vivant en groupe sont particulièrement à risque. Les caractéristiques de cette maladie sont; conjonctivite (inflammation de la muqueuse des yeux et des paupières), éternuements et écoulement nasal. Parfois, les poumons peuvent également être impliqués. Heureusement, cette maladie est rarement fatale. Le problème avec cette maladie est qu’elle est souvent très contagieuse et peut causer un problème persistant dans un ménage avec plusieurs chats. Les bactéries peuvent facilement être détruites dans l'environnement par les désinfectants et ne survivront pas longtemps à l'extérieur de leur hôte.

Le coryza

Le coryza est une maladie très contagieuse qui provoque des éternuements et des larmoiements des yeux du chat. Les animaux ont un appétit réduit et ont parfois des ulcères dans la bouche ou sur la langue. La maladie peut causer des lésions aux voies respiratoires et aux yeux. Dans les cas extrêmes elle peut être fatale. C'est une maladie très courante qui cause environ 90% des maladies respiratoires chez le chat. Les chats de tout âges et de toute race peuvent contracter le coryza. Comme avec d'autres maladies infectieuses, le risque de contracter le coryza est plus grand chez les animaux qui vivent dans de grands groupes. Les chats utilisés pour la reproduction, les chatons, les chats vivant dans des refuges et les chats errants ont un risque accru de contracter la maladie.

Les chats non vaccinés, les chatons, les chats âgés et les chats présentant une résistance réduite risquent davantage de contracter gravement le coryza. En raison du manque d'appétit et de la déshydratation, la santé générale de ces animaux peut se détériorer rapidement. Dans le pire des cas, les animaux peuvent mourir de la maladie. Il survient chez les chats de tous les âges et des deux sexes. Ce sont surtout les calicivirus et les virus herpès qui causent cette maladie et même quand un chat est guéri, il reste porteur et peut infecter d’autres chats.

La leucose féline

Cette maladie, causée par un rétrovirus (virus de la leucémie féline), cause principalement une diminution de l'immunité et l'apparition de tumeurs. Il survient dans le monde entier mais, en raison de la vaccination, la présence du virus en Europe est faible. Les chats peuvent être contaminés par la salive (morsure et léchage), par la litière et par le lait maternel. L'infection peut également se produire pendant la gestation. Si une chatte gestante est infectée par la leucose, cela conduit généralement à un avortement ou à l'affaissement des chatons.

Un chat peut rester infecté par le virus mais le corps peut également éliminer le virus de la leucémie. Cela diffère d'un chat à l'autre. La plupart des chats savent comment éliminer le virus et deviennent immunisés contre le virus. L'élimination du virus de la leucémie peut prendre des mois. Si le virus FeLV n'est pas éliminé, le virus reste dans la moelle osseuse. Les chats qui n’éliminent pas le virus développent généralement des tumeurs des ganglions, ou des lymphomes malins (tumeurs).

Chez le chat, la leucose est parfois confondue avec le SIDA du chat. Elle est spécifique au chat et ne peut pas être transférée à l'homme. Le diagnostic peut être fait sur base de simples tests sanguins. La vaccination contre cette maladie est possible à partir de 9 semaines. Comme la maladie ne survient pas si souvent, cette vaccination n'est pas toujours appliquée par défaut. Alors, informez nos vétérinaires si vous souhaitez vacciner votre chat.

Chat sida

Le FIV (virus de l'immunodéficience féline) est un virus qui survient chez le chat et affecte les cellules immunitaires de l'organisme. Cela réduit la défense générale du chat. Le virus FIV est lié au virus VIH chez l'homme responsable du SIDA. C'est pourquoi FIV est aussi parfois appelé le SIDA du chat. FIV est spécifique au chat et n'est pas transférable à l'homme. La contamination se fait par morsure essentiellement. Chaque chat peut être infecté à tout âge. Le VIF est présent dans le monde entier et survient 3 fois plus souvent chez les chats non castrés ou stérilisés. Le virus est plus commun chez les mâles non castrés, car ils se battent davantage et sont donc plus susceptibles d'avoir des morsures. Le VIF se produit également plus souvent chez les chats errants ou chez les chats qui sortent beaucoup. Les symptômes évoluent et sont caractérisés par différentes phases. Les symptômes communs sont la diarrhée, de la fièvre ou de l’anémie. Elle peut également se manifester par une  période asymptomatique. Après cette phase asymptomatique le chat va lentement développer des symptômes comme: des infections gingivales, des infections des voies respiratoires supérieures, de la fièvre, de l’anorexie et ganglions lymphatiques enflés.

Il n'existe actuellement aucun vaccin contre cette maladie et la meilleure prévention consiste donc à stériliser ou castrer les chats. Le diagnostic peut être fait au moyen d'un test sanguin. Ce test peut être effectué directement sur cabinet

La rage

La rage est une maladie transmissible à l'homme et est donc soumise à un contrôle sanitaire strict. La rage est l'une des zoonoses les plus connues. Ce sont des infections qui peuvent être transmises des animaux à l'homme par la salive infectée ou par des morsures ou des égratignures. La maladie est causée par le lyssavirus et est généralement mortelle dans l’absence traitement rapide. Appliqué après l’apparition de symptômes nerveux, la maladie est fatale. Dans les zones infectées, la vaccination de tous les chats est obligatoire. En Belgique, les chats ne doivent être vaccinés contre la rage que s'ils vont à l'étranger. Contactez nous à temps pour tout voyage à l’étranger

Pour un rendez-vous ou des informations supplémentaires concernant ces maladies, vous pouvez nous contacter.